Octobre 2006   

La recherche agronomique à Montpellier reconnue comme l’un des 13 grands pôles d’excellence scientifique française

Le gouvernement vient d'annoncer la labellisation de 13 Réseaux Thématiques de Recherche Avancée (R.T.R.A.) : mathématiques pures et appliquées à Paris, physique fondamentale à Saclay, chimie à Strasbourg, infectiologie à Lyon, neurosciences en Ile de France, nanosciences à Grenoble, biologie et thérapie du cancer à Paris, informatique à Paris, aéronautique à Toulouse, sciences économique à Toulouse et à Paris, réseau en sciences humaines et sociales, … et «Agronomie et Développement Durable» à Montpellier.



Le R.T.R.A. est l'une des mesures structurantes prévues par la Loi de programme pour la recherche du 18 avril 2006 , pour consolider les grands pôles scientifiques français capables de se situer dans le peloton de tête de la recherche mondiale. Le principe de constitution des R.T.R.A. est de rassembler, autour d'un «noyau dur» d'unités de recherche proches géographiquement, une masse critique de chercheurs de très haut niveau, fédérés dans le cadre d'une stratégie partagée autour d'un objectif scientifique commun.

Le R.T.R.A. «Agronomie et Développement Durable» s'appuie sur la notoriété historique de l'agronomie méditerranéenne et tropicale à Montpellier et la dynamique du pôle Agropolis International, dans lequel il s'inscrit. Cette labellisation de la recherche agronomique à Montpellier vient confirmer la position du dispositif montpelliérain comme concentration de compétences de premier rang mondial dans le domaine agri-environnemental.

Le R.T.R.A. «Agronomie et Développement Durable» est porté par trois établissements fondateurs : Inra, Cirad et Montpellier SupAgro, et l'ensemble des partenaires du pôle Agropolis International.

Réseau ouvert d'unités de recherche, le R.T.R.A. rassemble des équipes de haut niveau travaillant à différents niveaux d'intégration, croisant des approches sciences bio-techniques et sciences sociales, et des problématiques tempérées, méditerranéenne et tropicales, selon un fil conducteur qui est la plante :

• La plante, du gène à la plante entière ;
• La plante dans son environnement biotique et abiotique ;
• La plante, ses produits et ses usages alimentaires et non alimentaires.

Le R.T.R.A. articule ainsi deux domaines : la Biologie intégrative des plantes (génétique et génomique, amélioration des plantes, écophysiologie; maladies et ravageurs, protection intégrée des cultures, écologie des populations…) et les Dynamiques socio-techniques de l'innovation (innovations agri-environnementales; innovations agro-alimentaires, innovations sociales et gestion sociale de l'innovation).

A sa création, le R.T.R.A. comptera 30 unités de recherche (dont 17 U.M.R. et 13 unités propres de l'Inra et du Cirad). Ces unités ont été sélectionnées sur la base du fil conducteur qui est la Plante.Elles concernent 492 cadres scientifiques des trois organismes fondateurs (Cirad : 181, Inra : 247, Montpellier SupAgro : 64) basés à Montpellier et Avignon, que viennent renforcer 80 chercheurs du Cirad en poste dans l'outre-mer français et étranger, et correspondants des unités du réseau.

Le R.T.R.A. aura pour objectif de renforcer la notoriété et l'attractivité du site de Montpellier sur la scène internationale, en favorisant l'émergence et le lancement de projets d'excellence et de visibilité mondiale, en établissant ou consolidant les partenariats à l'international, en favorisant l'accueil de scientifiques étrangers de haut niveau, et en renforçant l'offre de formation, en particulier à destination des Pays du Sud.

Le R.T.R.A. s'insère dans le dispositif plus large d'Agropolis International, fort de plus de 2200 cadres scientifiques et 118 unités de recherches. Le R.T.R.A. vise en particulier à renforcer les interfaces entre les sciences agronomiques et les disciplines académiques d'amont portées par ses partenaires, confortant ainsi la dynamique du pôle Agropolis International tout entier.

Conformément aux termes de la Loi de Programme pour la recherche, le R.T.R.A. sera porté par une Fondation de coopération scientifique, qui sera créée par décret (après négociation puis validation de leurs statuts par les conseils d'administration des établissements fondateurs). L'Etat contribuera, aux cotés des institutions partenaires, au financement de ces fondations, à hauteur de 200M€ pour l'ensemble des 13 R.T.R.A. sélectionnés.

La création de cette fondation par l'Inra, le Cirad et Montpellier SupAgro s'inscrit tout à la fois dans la politique nationale de rapprochement entre l'Inra et le Cirad et dans celle visant à la constitution de pôles de compétences associant étroitement enseignement supérieur agricole et recherche agronomique. La création de la fondation constituera la déclinaison, sur le site de Montpellier, de cette politique nationale.

Le dossier complet de demande de labellisation du R.T.R.A. «Agronomie et Développement durable» est disponible en ligne sur le site d'Agropolis International.



Inra - Eric Mignard : 04.99.61.25.60 / Céline Goupil : 01.42.75.91.69
Cirad - Florence Vigier : 04.67.61.44.07 / Anne Hébert : 01.53.70.20.57
SupAgro - François Lavat : 04.99.61.27.27
Montpellier Méditerranée Technopole